Les ateliers Vuitton en construction à Beaulieu sur Layon

Coulisses de l’arrivée de l’entreprise Louis Vuitton (LVMH)

Le choix de LVMH d’installer son nouvel atelier en Loire Layon Aubance (Actiparc de Beaulieu sur Layon), est le fruit d’un travail mené par le Président de la Communauté de Communes et le vice-président en charge du développement économique

 

Jean-Yves Le Bars                   vice-président au développement économique

“La promesse de vente a été signée en juin 2018 pour un terrain de 13.50 ha sur l’Actiparc du Layon, pour l’implantation d’un premier atelier de maroquinerie. Dès que nous avons eu connaissance de ce projet, il a fallu être très réactif. Notre rôle est de permettre de favoriser au maximum les implantations d’entreprises. Très rapidement, nous avons aussi mobilisé tous les acteurs du territoire autour de la question de l’emploi.
Le site de l’Actiparc plaisait beaucoup à l’entreprise LVMH. L’accessibilité autoroutière est un des atouts de l’Actiparc, mais il y a d’autres éléments, comme la qualité environnementale du site, car l’entreprise accorde beaucoup d’importance à l’environnement de travail de ses salariés. Par ailleurs, les Pays de la Loire disposent de filières d’excellence, le lycée de la Mode à Cholet, ou des ateliers de fabrication de luxe en Vendée, tout ceci leur permettant de trouver de la main d’oeuvre qualifiée sur place. L’atelier de Beaulieu sera le 16e atelier Louis Vuitton en France, soit 3500 maroquiniers.”

 

 

 

 

 

Les ateliers Louis Vuitton recrutent !
 

 

 

 

 

 

 

 

La construction du bâtiment n’est pas encore terminée, mais les recrutements ont déjà démarré, car LVMH souhaite disposer rapidement d’une équipe opérationnelle, en formant les premiers salariés. Les recrutements continueront ensuite progressivement, une dizaine par mois, jusqu’à arriver à 250 emplois début 2020. En attendant le futur atelier, l’entreprise dispose d’un local provisoire à Chemillé, qui lui permet d’accueillir et de former les premiers salariés.

Les employés Louis Vuitton proviennent d’horizons différents (métiers tels que fleuriste, coiffeuse, aux côtés d’ex-salariés de la chaussure ou d’élèves formés aux métiers de la mode), mais sont tous formés plusieurs mois en interne. Les ateliers Louis Vuitton cherchent non seulement des maroquiniers, mais aussi des techniciens, ingénieurs, logisticiens et chefs d’équipe.

Cette opération de recrutement nécessite la mobilisation de l’ensemble des acteurs liés à l’emploi. C’est pourquoi la Communauté de communes, la Région, la DIRECCTE et Pôle Emploi ont constitué une cellule de facilitation des opérations de recrutement et de formation. LVMH a ainsi apprécié sa participation au Forum pour l’emploi, organisé le 12 avril dernier, à Thouarcé – Bellevigne-en-Layon.

 

 

 

 

 

 

 

 


En 1 clic