Paysages et biodiversité

Un territoire façonné par les eaux

Entre l’Anjou Noir et l’Anjou Blanc, les paysages du territoire « Loire Layon Aubance » sont fortement influencés par les cours d’eaux qui les traversent.

La vallée de la Loire de Saint-Rémy-la-Varenne à Champtocé-sur-Loire constitue la colonne vertébrale du territoire Loire Layon Aubance. Réduit à un large fleuve parsemé d’îles et de grèves sableuses dans la partie amont, son lit majeur s’élargit nettement dans la partie aval d’Angers, présentant encore de vastes secteurs de prairies naturelles inondables et conservant par endroits un bocage à frênes séculaires.

Géologiquement partagé entre l’Anjou Noir (schiste et granit du Massif armoricain) et l’Anjou Blanc (calcaire du bassin parisien), le territoire offre des paysages fortement marqués par l’influence des vallées de la Loire et du Layon, deux corridors écologiques majeurs, mais aussi par celle des Mauges au sud-ouest, avec son relief en creux caractéristique, incisé par les vallées du Jeu et de l’Hyrôme et plusieurs ruisseaux. À l’Est, la vallée de l’Aubance et les marges du Saumurois où la présence du calcaire s’affirme, influent nettement sur les milieux et sur la flore.

Le trait dominant du territoire est bien sa grande richesse faunistique et floristique liée à une mosaïque de milieux naturels tout à fait originale à l’échelle du Maine-et-Loire. Attractif en raison de sa proximité avec l’agglomération d’Angers, ce territoire n’échappe pas à la pression de l’urbanisation (extension des bourgs, zones d’activité, …). Urbains ou agricoles, en s’intensifiant, ces usages ont des effets directs sur la perte de biodiversité constatée ici comme partout ailleurs en Maine-et-Loire.

Pour une vision globale des enjeux environnementaux en Loire Layon Aubance, télécharger le document :


La CCLLA, lauréate de l’appel à projet 2023 « Atlas de la Biodiversité Communale »

Lauréate de l’appel à projet « Atlas de la Biodiversité Communale » lancé par l’Office Français de la Biodiversité. La Communauté de communes a obtenu 200 000 € pour la mise en place sur 3 ans d’actions en lien avec la biodiversité (connaissance des espèces et des trames écologiques, animation auprès des scolaires et sensibilisation de tous les publics). Cet ABC d’échelle intercommunale, à travers l’amélioration de connaissances aujourd’hui hétérogènes, va permettre de dégager les grands enjeux de notre territoire en terme de biodiversité et de déplacements des espèces. C’est un outil pour faire découvrir et partager cette connaissance du vivant qui nous entoure, transmettre les bons usages, communiquer et échanger auprès des différents acteurs du territoire et ainsi inciter à la préservation et à l’amélioration, à tous les niveaux et dans le cadre de l’aménagement du territoire, des espaces indispensables au maintien de cette biodiversité.


La Charte paysagère, pour connaître et préserver

La Charte paysagère Loire Layon Aubance a pour but d’aider les acteurs du territoire à préserver et valoriser ce qui constitue l’identité Loire Layon Aubance.

Cette charte est le fruit d’un important effort collectif. Son élaboration a donné lieu à de nombreux ateliers participatifs impliquant élus, services techniques, agents communaux et communautaires, ainsi que l’Agence d’Urbanisme de la Région Angevine (AURA). Ce travail, mené sur près de trois ans, a permis de définir très finement les paysages propres à notre territoire et les spécificités de chaque commune. Sur cette base, l’AURA a construit des recommandations concrètes pour préserver ce cadre de vie tout en assurant son développement harmonieux.

Un outil pour construire l’avenir

La Charte paysagère met particulièrement l’accent sur les adaptations liées au changement climatique. En effet, le paysage constitue le premier reflet des modifications à venir, non seulement parce qu’il est façonné par les éléments naturels (évolution des cours d’eau, de la végétation, de la biodiversité), mais aussi parce que la transition écologique fait apparaître de nouveaux éléments dans le paysage, comme les panneaux photovoltaïques et les éoliennes.

Face à ces défis, la Charte paysagère constitue un outil commun partagé par tous les élus du territoire pour protéger, à travers leur PLU, les caractéristiques du territoire et la singularité de chaque commune. Ce guide pratique est illustré de nombreux exemples de réalisations, en Maine-et-Loire ou ailleurs.

Revenir en haut de page

Rechercher