Concert : Antoine Boyer & Samuelito

Duo enlevé de guitares acoustiques

Antoine Boyer, est né à Saint-Cloud, mais la guitare à la main, il parle manouche couramment. Samuelito, lui, est normand, certes, mais la guitare à la main – parfum de cyprès et d’orange – il parle andalou comme un vieux savant gitan.

Deux jeunes guitaristes de 20 et 23  ans, tous les deux bien accordés, l’un en métal, l’autre en nylon, héritiers de Django, de Paco De Lucia et de Roland Dyens, le guitariste classique tout terrain récemment disparu, et dont l’esprit habite ces deux musiciens, l’un manouche, l’autre flamenco, sont aussi formés à cette nouvelle école de guitare classique ouverte à toutes les musiques. Déjà bardés de multiples prix, le dernier à Dresde leur a permis l’enregistrement d’un album, distribué par Harmonia Mundi.
Avec des compositions du duo, toutes très différentes et enlevées, et une d’Antoine Boyer, qui fait parfois chuinter ses cordes comme celles d’un sitar,
dans laquelle on croit reconnaître quelques Passantes. Puis des reprises, Nuages de Django, dans une jolie relecture, Zyryab, une des plus belles compositions de Paco de Lucia et Songe Capricorne de Roland Dyens, bien évidemment. Plus imprévue, le morceau Life on Mars nous fait revivre cette chanson de David Bowie dans une version instrumentale pourtant très chantante.
Toutes ces influences savamment orchestrées d’une guitare à l’autre, ou les deux ensemble, le sont de façon souple et puissante, dans un style original qui démarque les deux compères des centaines de duos et trios apparus sur les scènes jazz, folk, pop et musique du monde. Sans doute par cette dimension un peu classique essentielle à l’esprit de l’instrument.

Programmation Villages en Scène 2018-2019


En 1 clic